Mise à l'herbe

Réaménager sa dette pour soulager la trésorerie

Votre trésorerie est sous pression ? Vous pouvez restructurer votre dette. Une solution intéressante pour votre exploitation à court et long terme.
Pour faire face à des difficultés de trésorerie, la restructuration bancaire peut être une bonne solution.

L’objectif ? Rééquilibrer durablement votre budget, en rassemblant l’ensemble de vos crédits en un. Ce dernier est consolidé, avec des mensualités moins élevées que les précédents emprunts.

Réaménager votre dette : l’essentiel à savoir

Si votre demande est acceptée, il est conseillé de restructurer votre dette grâce à l’activation de clauses de modularité ou par le regroupement des prêts.
Vous étalez ainsi vos paiements avec des sommes moins lourdes, sur une durée plus longue. Cette solution apporte un soutien à la trésorerie de votre exploitation sur une courte échéance.

Restez vigilant

Vous ne devez pas négliger l’impact de cette restructuration, notamment l’allongement des échéances et donc de votre durée d’endettement. Malgré tout, des annuités de N + 5 laissent envisager sereinement vos futurs investissements.

Profitez de la baisse des taux

Des taux d’intérêt particulièrement faibles peuvent être l’occasion de renégocier vos contrats. Cette discussion des taux, bien que rare en agriculture, est aujourd’hui une attente importante de la profession agricole.

Réaménager votre dette, comment procéder ?

Analyser votre situation

Avant de vous lancer dans le réaménagement de votre dette, il est essentiel de préparer vos arguments afin d’être écouté et entendu par votre banquier. Vous devez en effet lui faire comprendre que vous avez bien analysé les risques de votre démarche.

Dressez un bilan de votre endettement : nature, durée et taux moyen. L’analyse de ces différents indicateurs permet de choisir la solution adaptée.

Parmi les possibilités se trouvent les dispositifs d’aides de l’État, reconduits en 2017 à travers le fonds FAC. L’objectif est d’encourager les exploitants les plus fragilisés et endettés à restructurer leur dette ou même à opter pour une année blanche.

A noter : cette procédure est longue car elle est conditionnée par un audit préalable et dont la charge vous revient. Il est donc impératif que le coût de l’audit soit inférieur à celui de la restructuration de la dette. De plus, l’aide de l’État est dite de minimis, c’est-à-dire que son montant est faible et distribué sous réserve que vous respectiez les conditions d’attribution ainsi qu’un plafond. Elle ne doit donc pas pénaliser le versement d’autres aides.

Gérer la dette sans attendre

Malgré le contexte favorable des prix du beurre sur les marchés mondiaux, les prix français peinent à décoller. En cause, le poids des stocks de poudre qui pénalise la reprise. Les trésoreries des exploitations laitières continuent alors de souffrir de ce marasme économique.

Revoir les équilibres financiers pour s’adapter au contexte des prix est toujours l’occasion de refaire le point sur l’état d’endettement de votre exploitation. Toutefois, si vous êtes en difficulté, vous ne devez pas attendre la mise en place de mesures nationales pour intervenir. La gestion de votre dette d’exploitation doit être envisagée dès l’apparition de problèmes de trésorerie, d’événements conjoncturels ou de pression d’endettement trop forte.

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez l’un de nos experts Lait Solutions