Mise à l'herbe

La betterave fourragère dans l’alimentation des vaches laitières

Nourrir les vaches laitières avec des betteraves fourragères peut s’avérer intéressant, notamment d’un point de vue zootechnique et économique. Lait Solutions fait le point avec vous.

La betterave fourragère est intéressante pour les vaches sur le plan des performances zootechniques. Quels en sont les avantages et les limites ?

betterave fourragère

Comment valoriser la betterave dans les rations ?

Un apport raisonné dans les rations

Les quantités distribuées doivent être fonction du type de ration proposée :

  • rations à base de maïs ensilage : n’excédez pas 3 à 4 kg MS de betterave par vache et par jour.
  • rations plus fibreuses (à base de foin, etc.) : vous pouvez passer à 5 kg MS de betterave par vache et par jour.

A noter : plus vous apportez des betteraves dans la ration, plus vous devez fractionner les repas. Si vous apportez plus de 3 kg MS de betterave, faites l’apport en 2 repas ou en ration mélangée.

Une source d’énergie fermentescible

L’apport de betteraves fourragères sur des maïs fraîchement ensilés ou pas encore stabilisés permet une meilleure valorisation de la ration. La betterave est une source d’énergie fermentescible : elle apporte des sucres solubles et un PDIME qui compense la moins bonne dégradabilité de l’amidon de maïs non fermenté.

Respectez les règles de rationnement

L’apport dans la ration de betteraves fourragères permet d’arrêter la distribution de maïs grain et influence le niveau d’amidon. La ration ainsi proposée est plus concentrée en énergie UFL.

Nous vous recommandons d’apporter de l’azote soluble (urée, etc.) pour valoriser au mieux l’énergie fermentescible de la betterave.

L’essentiel à prendre en compte

  • Apportez des fibres grossières pour assurer la fibrosité de la ration : vous devez viser un minimum de 17% de cellulose brute par kg MS de ration.
  • Tenez compte de la teneur en MS du maïs ensilage, si votre ration est à base de maïs : vous devez viser 32 à 35 % de MS pour l’ensilage pour exploiter au mieux le potentiel de la betterave.
    • avec un ensilage de maïs à 35% de MS, la ration totale est de 34% si vous distribuez 3kg de MS de betterave
    • avec un ensilage de maïs à 29% de MS, la ration totale est de 28% si vous distribuez 3kg de MS de betterave

Bien respecter l’équilibre azote-énergie est essentiel si vous voulez optimiser le fonctionnement du rumen et améliorer l’efficacité alimentaire de la ration.

Des économies sur le coût de la ration

Utiliser la betterave fourragère permet des gains sur le coût alimentaire : l’économie possible est de 200 kg de concentré de production par VL sur la période de distribution de la betterave (novembre à mars, soit 150 jours) soit entre 50 et 60 € d’économie par VL.

betterave fourragère

La betterave fourragère est donc un excellent fourrage de par ses valeurs nutritionnelles mais aussi pour son intérêt économique :

  • moins de concentrés
  • un effet positif sur la santé animale qui reste plus difficilement chiffrable
  • un gain sur les taux.

Les éleveurs et surtout les vaches qui l’essaient l’adoptent définitivement. Optimiser ce fourrage passe par une gestion précise des rations, afin d’éviter les dysfonctionnements du rumen.

Vous souhaitez introduire des betteraves dans la ration de vos vaches et vous avez besoin de nos conseils Nutrition ? Faites appel à un expert Lait Solutions.